Le portrait de Mika Burnouf

Ancien étudiant en DUT puis en licence professionnelle au département Information et communication à l’IUT Robert Schuman.

Voici son portrait réalisé par l’entreprise « Netconcept »:

http://www.netconceptalsace.fr/portrait-mika/

 

Mika a 24 ans, arrivé il y a 3 ans chez Netconcept entant qu’apprenti il est aujourd’hui embauché comme responsable Marketing et Communication.

Tu es aujourd’hui responsable communication. Comment t’es venue l’idée d’une formation dans ce domaine ?

Un peu par hasard à vrai dire. Après mon bac, j’ai cherché une filière professionnalisante, ayant des liens avec l’entreprise et qui ne soit pas trop théorique. Je ne m’y retrouvais plus dans les formations purement scolaires, et mes résultats s’en ressentaient. J’ai alors fait le choix d’une formation en communication pour la diversité des compétences qu’elle apporte.

Comment s’est passée cette formation post-bac ?

Très bien. Le lien entre la formation et le monde professionnel m’a permis de découvrir l’entreprise à travers des stages et des contrats d’apprentissage. Dans mes formations professionnelles (DUT, Licence professionnelle, Master) nous avions des projets concrets. Pour la première fois dans ma scolarité les travaux avaient un sens, cela m’a permis de me projeter. J’ai repris gout aux études et retrouvé les bonnes notes.

Qu’est ce qui t’as conduit à réaliser ton apprentissage dans une PME ?

Lors de mes expériences dans de grandes structures, j’ai été confronté à certains aspects négatifs : délais de validation, répétition des tâches, peu de place à l’innovation…
La PME m’a attiré d’abord pour sa taille humaine. Les circuits de validation sont plus courts, l’Homme et les idées sont pris au sérieux. On voit ses collaborateurs presque tous les jours, cela aide à la prise de décision. L’avantage de travailler dans une PME, c’est aussi de pouvoir avoir rapidement un retour sur les actions que l’on met en place.
J’ai aussi le sentiment que dans une PME, on vous confie plus de responsabilités, on vous fait confiance.

Et pourquoi Netconcept plutôt qu’une autre ?

Je connaissais l’entreprise, et j’ai senti que Netconcept pouvait tirer parti de mes compétences. J’ai alors rencontré son dirigeant et lui ai proposé de mettre en place une politique de communication durable qui allait permettre à Netconcept d’améliorer son image et d’accroitre sa notoriété. Walter MENDES, gérant, a été sensible à ces problématiques et a accepté ce pari. Car c’est réellement un pari, peu de PME franchissent le pas en recrutant un apprenti pour cette activité.

Qu’est ce qui a conduit l’entreprise à te proposer un poste en CDI, et comment s’est passée la transition ?

Mon apprentissage était axé autour d’une mission principale qui a été menée à terme. Les missions secondaires ont alors pris plus d’ampleur et ont eu un impact sur le développement de l’entreprise. Les petites missions pendant mon apprentissage sont devenues récurrentes et aujourd’hui essentielles au fonctionnement de l’entreprise. La vision de l’entreprise a changé durant mon année d’apprentissage, ce poste a été intégré dans la stratégie de développement de l’entreprise.
J’étais apprenti, je deviens responsable communication chez Netconcept. Les choses se sont faites naturellement car je ne me sentais pas apprenti au départ du fait de l’autonomie et de la confiance que l’on me portait. Ce sentiment s’explique aussi par le fait que j’avais déjà pas mal de responsabilités et devais prendre des décisions car j’étais le seul dans l’entreprise à posséder des compétences dans le domaine.
Le changement de dimension de l’entreprise a permis de justifier mon embauche.

Quel est le projet qui t’a marqué chez Netconcept ?

Je dirais l’organisation des 20 ans de Netconcept. C’était une première pour l’entreprise, et c’était pour moi un moyen de mesurer l’importance de mon poste et de le valoriser auprès de mes collaborateurs. Cela a aussi permis de montrer le rayonnement et l’image de Netconcept auprès de nos clients, nos partenaires et nos fournisseurs.
Pour ce projet j’ai été accompagné par une stagiaire, j’ai donc pu apprendre à manager une personne.
20 ans Netconcept

Quels sont les futurs projets ?

En mars 2016, nous participerons au Salon Egast à Strasbourg. L’objectif est de représenter Netconcept auprès de bon nombre de nos cibles commerciales. Participer à ce salon est un investissement et une première pour Netconcept, ce sera pour moi un challenge de réussir ce salon.
L’objectif de l’année 2016 est aussi de travailler sur le repositionnement de l’image de Netconcept et de permettre le développement et la valorisation de la communication interne et externe. Cela passe par la réalisation d’interviews de nos collaborateurs, la définition et la mise en place d’outils de bien-être, le renforcement du sentiment d’appartenance des salariés et la valorisation de l’entreprise auprès de futurs collaborateurs comme les stagiaires ou les intérimaires qui sont pour nous des promesses de développement.

Quel message souhaites-tu transmettre aux jeunes qui souhaitent intégrer l’entreprise ?

N’ayez pas peur de frapper à la porte d’une entreprise et de proposer vos compétences. L’entreprise doit avoir un rôle de révélatrice de talents. En misant sur la jeunesse, elle investit pour l’avenir en créant des vocations.
N’ayez pas peur d’aller vers les PME, leur taille humaine est un avantage plutôt qu’un inconvénient.
N’ayez pas peur d’essayer, de proposer vos idées et d’innover, l’entreprise vous accompagnera dans votre progression et vous fera évoluer.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez-nous

Vous avez une question ? Merci de nous contacter en utilisant ce formulaire. Nous vous répondrons rapidement.

En cours d’envoi

©2020 - IUT Robert SCHUMAN - Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account